Nos Activités Sportives

Le Kung-Fu est un des nombreux Arts Martiaux Chinois ; plus communément appelé Wushu en Chine, on distingue six parties dans son apprentissage : les coups de pied (Ti),  les coups de poing (Da), les projections (la Lutte Chinoise, Shuai Jiao), les clés des articulations (Qin Na), le combat libre (San Shou), les enchaînements (Tao Lu), à mains nues, ou avec armes.

—Beaucoup de ces enchaînements ont été découverts grâce à une observation attentive du comportement des animaux : on retrouve ainsi les Styles du Singe, du Serpent, du Tigre, du dragon…

—Le Temple Shaolin, créé il y a plus de 1400 ans à côté de la montagne de Song Shan, dans la province de He Nan, en Chine, est un endroit très connu : les moines y pratiquent toujours le Kung Fu afin de développer leur corps, d’améliorer leur santé, mais aussi d’apprendre à se maîtriser, à se concentrer et à se défendre, dans un effort global, physique et mental.
—En Chine, pour pratiquer le Kung Fu, il est nécessaire de posséder l’Esprit des Arts Martiaux : les grands principes en sont : le Bon Esprit Moral, le Respect, la Discipline, la Maîtrise en soi, la Patience, le Courage, la Modestie et la Persévérance.
—Aujourd’hui, le Kung Fu s’est développé dans le monde entier. Il s’agit dorénavant d’une activité sportive pour tous, pratiquée par des gens de tout âge. Tous les deux ans est organisé un fabuleux Championnat du Monde de Wushu(Kung Fu et Taijiquan).
—De nos jours, on pratique le Kung Fu de deux façons :
  • —Comme un loisir, afin d’améliorer la souplesse, de renforcer la maîtrise de soi, ou pour se détendre et pour le auto-défense
  • On peut aussi devenir compétiteur, et ce dans les deux expressions du Kung-Fu : technique et combat

 

Le Taijiquan est à la fois une des multiples formes revêtis par les Arts Martiaux Chinois et une gymnastique lente, d’une extraordinaire fluidité et d’une très grande beauté. Art martial interne, il met l’accent sur la recherche de l’équilibre et de la coordination, de la souplesse, de la concentration, du Qi ou énergie interne.

Le Taijiquan aurait été créé par Fu Wangting, vers la fin de la dynastie Ming (1368-1644). Nés de l’observation des animaux, la plupart des mouvements imitent la façon de se mouvoir, de combattre et de se relaxer de certaines espèces comme le Tigre, la Grue, ou le Cheval…

Le Taijiquan se caractérise par des mouvements naturels, lents et gracieux. Le corps est relâché, les enchaînements de mouvements, telle l’eau qui coule, se succèdent sans interruption. Les mouvements mettent en jeu la conscience et se font avec une respiration naturelle.

« Calme comme une montagne, mouvant comme une rivière… »

Il existe plusieurs styles de Taijiquan : le style Yang est ainsi le plus populaire. On le pratique seul(e), avec un ou une partenaire, à mains nues, ou en maniant l’épée ou la lance, en salle ou en pleine nature.

Dans la pratique du Taijiquan, on distingue généralement trois étapes  :

  • On apprend d’abord les mouvements et les techniques principales
  • Ensuite, on enchaîne automatiquement les mouvements
  • Puis la pratique se fait avec une respiration naturelle, à la recherche du Qi, en cherchant à percevoir les mouvements du Yin et du Yang

Le Taijiquan apporte à ses pratiquants une amélioration de la santé en renforçant en douceur la condition physique ; il favorise la concentration et l’équilibre, aide à la détente de l’esprit et du corps ; il renforce les qualités physiques, élimine la fatigue après le travail ou prépare à l’activité du lendemain. C’est à la fois un moyen d’auto-défense très efficace et un moyen de conserver plus longtemps une meilleure forme puisqu’il est aussi pratiqué aisément et avec plaisir par de nombreuses personnes âgées.

Le mot « Qi Gong » est composé de deux idéogrammes chinois :

  • « Qi » se traduit par le souffle, l’énergie.
  • « Gong » désigne le travail, le moyen utilisé, mais aussi la maîtriseet le but recherché.
Le Qi Gong est une gymnastique traditionnelle chinoise et une science de la respiration, fondée sur la connaissance et la maîtrise de l’énergievitale, et associant mouvements lents, exercices respiratoires et concentration.

LES ORIGINES :

Le Qi Gong provient des gymnastiques taoïstes de longévité. On y retrouve l’intuition chinoise du wei wu wei (« agir sans agir »), présente notamment dans le Dao De Jing de Lao Zi. La pratique s’est enrichie au contact du bouddhisme, elle fait partie intégrante de la médecine chinoise.

Par un ensemble d’exercices corporels et de visualisations mentales (mouvements statiques ou dynamiques, exercices respiratoires, relaxation mentale, sons, acupressions, percussions, etc.), il vise à aider les personnes à maintenir ou réparer l’équilibre entre les énergies des différents organes du corps. Les fondements de cette énergétique sont celles de la médecine chinoise et de l’acupuncture en particulier.

LA PRATIQUE :

Le but du Qi Gong est de centrer l’être entre ciel et terre. Il s’agit de se relier aux énergies célestes et telluriques pour harmoniser sa respiration à celle de l’univers. « En faisant que ton souffle spirituel (Shen Qi) et que ton souffle essentiel (Jing Qi) embrassent l’Unité peux-tu redevenir un enfançon ? » (Daodejing 10).

Pour parvenir à l’harmonie du geste et du souffle, l’attention se porte simultanément sur les diverses parties du corps impliquées dans le mouvement et perçues globalement comme une unité, de telle sorte que le mouvement ne soit jamais « mécanique », mais devienne « organique ». N’étant basé ni sur la force physique ni sur la performance, le qi gong est accessible à tous (jeunes ou moins jeunes, sportifs ou non sportifs).

Le qi qong est un ensemble d’exercices énergétiques basés sur une association entre : mouvements doux, naturels, très lents et détendus ; la respiration (respiration abdominale, régulière et profonde) synchrone avec les mouvements ; la concentration de l’esprit qui dirige le qi — le « souffle » — à l’intérieur du corps ; des massages par acupression, ou massage général musculaire.

arton121  Belgique-2010.-06-1024x768  qi gong description

En Chine, la danse du lion est une tradition très importante. Elle fait habituellement partie de festivités comme le nouvel an chinois, ou les mariages, car elle apporte Chance, Bonheur, Prospérité et chasse les mauvais esprits. Le lion est à la fois un symbole de force, de courage et de sagesse.

La danse du lion réunit à la fois l’art, le spectacle, la tradition chinoise, mais aussi le Kung-Fu car les positions de la danse du lion sont aussi des positions de bases du Kung-fu traditionnel, et les danseurs sont en général des pratiquants.

Le lion est incarné par deux danseurs. L’un contrôle la tête qui est constituée de matériaux solides mais légers comme du papier mâché et du bambou, l’autre anime le corps et la queue sous un costume qui est relié jusqu’à la tête du lion.

Trois instruments accompagnent la danse du lion : un large tambour, des cymbales et un gong. Chaque type de mouvement du lion possède un rythme musical particulier, et la musique suit les mouvements du lion, le tambour suit le lion, et les cymbales et le gong suivent le tambour.

06834_20091004_lion_dance_Hong_Kong_Kowloon  NUS-Lion-Dance_Image-by-James-Hii  07-taiwan-nouvel-an-taiwanais-danse-du-dragon

La Danse du Dragon est souvent présenté par des pratiquants d’arts martiaux car elle demande de l’endurance et de la force. Habituellement, une personne exécutant des mouvements d’arts martiaux guide le dragon avec une balle qu’il tient au bout d’un manche et qu’il présente devant la tête du dragon.

Le dragon est contrôlé par une équipe d’une dizaine de personne selon la longueur du dragon. Chaque personne tient un manche au bout duquel se trouve une section du dragon. La tête du dragon qui pèse entre 10 et 15 kilo est la partie du dragon la plus difficile à manier.

Comme pour la Danse du Lion, le dragon est accompagné des musiciens traditionnels qui jouent du tambour des cymbales et du gong.

Dans la culture chinoise le dragon est un animal mythique capable de nager, marcher et voler. Il serait originaire des eaux ce qui explique pourquoi sa peau est faite d’écailles. D’ailleurs, une légende raconte que si une carpe arrive à remonter la chute d’eau appelée « porte du dragon » celle-ci se transformerai en dragon.

Dans la mythologie chinoise, il existe 9 dragons : Tianlong le dragon céleste, Shenlong le dragon spirituel, Fucanglong gardien des trésors cachés, Dilong le dragon souterrain, Yinglong le dragon ailé, Jiaolong le dragon des chutes d’eaux, Panlong le dragon des lacs, Huanglong le dragon jaune qui est sorti du fleuve Luo pour apporter l’écriture, et Le Roi dragon.

dragon-dance-source_9w2  wulong  dragon-600x400

L’ACSEC compte une cinquantaine de jeunes allant de 5 à 15ans filles comme garçons,réparti dans plusieurs créneaux horaires.

Notamment un groupe de jeunes confirmés et compétiteurs, dont certains ont déjà quelques titres au niveau régional et qui a pour but de se perfectionner d’avantage.

Les cours sont animés par une élève de maitre YANG. Ancienne compétitrice, diplômée fédéral (DIF et CQP) et ceinture noire 2ème DAN, Camille Georges a démarré le Kung-Fu Wushu à St Etienne du Rouvray à l’ACSEC à l’âge de 9ans. Maintenant elle est chargée de transmettre son savoir aux enfants…

Paroles de professeur :

« Cela me fait bizarre de donner des cours dans les salles ou j’ai moi-même, il y a quelques années, appris tout ce que je sais aujourd’hui.

Je me revois à leur place. Mais aujourd’hui les rôles sont inversés.

C’est avec beaucoup de passion et de plaisir que j’essaye de retransmettre tout ce que l’on m’a enseigné.

Ma plus grande joie serait de voir émerger une graine de champion parmi tous ces enfants.

De plus, je suis ravie de voir ce sport être pratiqué par de plus en plus de fille!!  »

Camille

RAPPEL :

Les cours se déroulent par groupe de niveau et d’âge. Des stages sont proposer tous au long de l’année.

L’objectif est de faire découvrir les arts martiaux Chinois et ses valeurs aux jeunes.

L’ambiance des cours est studieuse et pleine de dynamisme, une part de « travail » et une part de « jeu et découverte ». Des liens amicaux entre les enfants se forment. Les cours se passent toujours dans une très bonne ambiance avec beaucoup de respect et bien sûr de la discipline.

« J’essaie de leur apprendre des valeurs de la vie par l’intermédiaire du sport et du jeu tout en développant la motricité des enfants. »

Camille

14068486_10207305047601397_5057669621475299341_o

Nos Activités Culturelles

Tous les ans nous organisons un voyage en chine.

Profondément riche de traditions, de croyances et de rites, la Chine déploie un vaste éventail de trésors culturels et de merveilles naturelles : de la Chine classique aux villes les plus dynamiques (Pékin, Shanghai, Hong Kong) jusqu’aux régions les plus reculées (Yunnan, Guizhou, Sichuan, Hebei), voyagez avec nous en Chine pour plus de convivialité.

Vous plongerez ainsi dans un univers à la fois unique et multiple dans lequel beauté, authenticité, et originalité rythmeront ainsi votre circuit accompagné en Chine.

82922b69714f69cba0251ddc1976b60e_large  citywallpaperhd.com-3662  4d92a6466957f9d7f25ae90065f94ec6_large

Venez fêter le nouvel An Chinois avec nous autour d’un repas festif.

Le Nouvel an chinoisNouvel an du calendrier chinois ou nouvel an lunaire (sinogrammes traditionnels : 農曆新年 ; sinogrammes simplifiés : 农历新年 ; hanyu pinyin : nónglì xīnnián) ou « passage de l’année » (traditionnels : 過年 ; simplifiés : 过年 ; pinyin : guònián) est le premier jour du premier mois du calendrier chinois. C’est le début de la fête du printemps (traditionnels : 春節 ; simplifiés : 春节 ; pinyin : chūnjié) qui se déroule sur quinze jours et s’achève avec la fête des lanternes(traditionnels : 元宵節 ; simplifiés : 元宵节 ; pinyin : yuánxiāojié).

Le calendrier chinois étant un calendrier luni-solaire, la date du Nouvel An chinois dans le calendrier grégorien varie d’une année sur l’autre, mais tombe toujours entre le 21 janvier et le 20 février, lors de la seconde nouvelle lune depuis le solstice d’hiver quand le soleil se trouve dans le signe du verseau. C’est, comme tous les commencements de mois lunaires chinois, le premier jour d’une nouvelle lune. Par convention, l’alignement astronomique qui signale la nouvelle lune est déterminé à l’observatoire de la Montagne Pourpre à Nankin.

Pratiques et appellation.

Le Nouvel An est célébré officiellement en République populaire de Chine (sept jours de congés) et en République de Chine (Taïwan) (au moins cinq jours), à Hong Kong et Macao (trois jours), ainsi que dans certains pays d’Asie où l’influence de la culture chinoise est importante, ou ceux dont la population comprend une forte minorité de Chinois ethniques : Singapour et Malaisie (deux jours), Philippines (trois jours), Brunei et Indonésie (un jour), Thaïlande, Viêt Nam(fête du Têt, trois jours, avec un jour de décalage avec la Chine tous les 22 ou 23 ans pour compenser le décalage horaire entre Pékin et Hanoï), Corée du Sud(fête de 설날 Seollal, trois jours). Les congés du Nouvel An, qui peuvent être prolongés par un week-end ou un pont, sont une période de migration intense, car nombreux sont ceux qui s’efforcent de rejoindre leur famille, depuis l’étranger parfois : embouteillages sur les routes et encombrements dans les gares et les aéroports sont la règle.

Il est observé individuellement partout dans le monde par les membres de la diaspora chinoise, et parfois également par les Japonais (vieux premier mois 旧正月), les Hmong, les Mongols, les Tibétains, les Népalais et les Bhoutanais.

À Singapour, Stephanie Nolte montre comment entre 1965 et 1985, le gouvernement a donné une plus grande force à la fête de Noël, en « l’industrialisant », et en limitant les festivités de la fête traditionnelle, en raison de son caractère trop chinois1.

Certaines familles asiatiques se déplacent à cette occasion d’un bout du monde à l’autre (par exemple d’Europe en Asie ou d’Europe en Amérique) pour rejoindre d’autres membres de leur famille voire toute la famille réunie.

Un Show unique en Normandie :

  • La rencontre culturelle et sportive d’exception en Normandie !
  • Ue festival consacré aux Arts martiaux qui s’ajoute au calendrier des temps forts de la vie culturelle et sportive, rouennaise et normande.
  • Chaque année sera unique, avec la présence de grands maîtres et athlètes mondialement reconnus, et de différents horizons.
  • Toujours dans le cadre de l’échange des cultures et sportifs l’ACSEC vous offrira en novembre un spectacle hors du commun pour cette « Nuit des Arts Martiaux ».

Seront présents des athlètes tous niveaux: régionaux, nationaux et des internationaux.

Découvrez le site internet de La Nuit des Arts Martiaux

Un Style pour Chacun, Un Spectacle pour Tous !

Ces « performers » pratiqueront différentes disciplines : Kung-Fu Wushu, Tai Ji Quan, Karaté, boxe, Qi Gong, Full Contact, Taikwondo, Shou-bo, mais aussi la Danse du Lion, la Danse du Dragon… et bien d’autres surprises !